Showing 73–96 of 567 results

JACQUES GRUBER – DAUM NANCY – “FRUCTIDOR” VASE, 1896

“FRUCTIDOR” VASE, 1896
After a drawing by Jacques Gruber
Acid-etched glass, finely wheel carved
Signed, titled, dated and with the Cross of Lorraine
27 cm. high

The title is taken from the name of the last month of the French Republican calendar, which represented
the “fruits that the sun gilds and ripens from August to September”.
The carved decoration of our vase shows multiple inspirations: Greek and Roman, Japanese art,
and German Expressionism. It can be compared with two other vases: “L’heure calme”.
“L’incantation crépusculaire”, 1895, in the Musées royaux d’Art et d’Histoire, Brussels,
and “Tristan et Yseult”, circa 1897, in the Musée des Beaux-Arts, Nancy.

Bibliography
Antonin Daum, A french Glass Worker of the 19th Century, The Artist, 1898, ill. p. 212
Janine Bloch-Dermant, L’Art du verre en France 1860-1904, éd. Denoël, 1974, ill. p. 140
Daum, cent ans de verre et de cristal, exhibition catalogue, musée des Beaux-Arts de Nancy,
1977, n. 40
Noël Daum, Daum Maîtres Verriers, éd. Edita, Lausanne, 1985, ill. p. 58
Félix Marcilhac, Connoisseur’s Choice, The Staste, n. 1, September-October 1990, ill. p. 75

Provenance
Formerly in the collection of Daum, Nancy

ADRIEN-AURELIEN HEBRARD – LUDOVIC JOSEPH FELIX VOULOT – “TRIADE ANTIQUE”

“TRIADE ANTIQUE”
Bronze with a black patina
Signed, with foundry mark and numbered 6
Original base by Hébrard in yellow sienna marble
24 cm. high
The base: 18 x 16.5 x 5 cm.

Exhibition
Société Nationale des Beaux-Arts, 1902: patinated plaster
Exposition internationale de Buenos Ayres, 1910, Hébrard collection
Exposition à la Galerie Hébrard, April 1911

Bibliography
L’Art Décoratif, July 1910, ill. p. 17

MATHIEU GALLEREY – PLATE, CIRCA 1903

PLATE, CIRCA 1903
Pewter with a design in relief of three gurnards
Bearing the monogram of the artist
34 cm. diameter

Exhibition
Société des Artistes Décorateurs, 1904, ill. p. 73
Société Nationale des Beaux-Arts, 1906

Bibliography
Catalogue de la première exposition du Salon des Artistes Décorateurs, 1904, ill. p. 73
Art et Décoration, March 1904, p. 92
L’Art Décoratif, 1906, p. 218. Roger de Félice p. 223 : “M. Gallerey a eu l’heureuse idée de faire exécuter en fonte d’étain, avec les modifications réclamées par cette matière nouvelle, son plat aux trois grondins, qui reste un des plus réussi; le résultat est excellent”

WALTER SPINDLER – “SARAH BERNHARDT INVOQUANT DIOTIMA”, 1908

“SARAH BERNHARDT INVOQUANT DIOTIMA”, 1908
Watercolor and pencil on paper
Monogrammed twice and dated 15 juin 1908
Bearing the inscription: Diva Sarah Bernhardt Musa Imperatrix a Diotima
A Diotima tous mes désirs, tous mes devoirs me viennent d’elle

18 x 24 cm.
With the frame: 53 x 47 cm.

Exhibition
Sarah Bernhardt, Espace Cardin, Paris, 31 March-30 May 1976, n. 119, ill. in color p. 43
Sarah Bernhardt, Munich, 1984.
Stars et monstres sacrés, Les dossiers du Musée d’Orsay, Orsay, Paris, 1987, ill. p. 62
Sarah Bernhardt, Musée des Beaux-Arts de Tourcoing, 1987, ill. p. 62
Sarah Bernhardt ou le divin mensonge, Bibliothèque Nationale, Paris, du 3 October-4 February 2001, ill. p. 113
Sarah Bernhardt The Art of high drama, The Jewish Museum, New York, 2 December-2 April 2006,
The Jewish Museum, Amsterdam, ill. p. 98
Sarah Bernhardt Et la femme créa la star, Petit Palais, 14 April-27 August 2023

Bibliography
Le Figaro Patrimoine, 11 May 2001, ill. p. 35
Sarah Bernhardt, The Art of High Drama, Yale University Press, 2005, ill. full color page p. 98

Provenance
Vente Sarah Bernhardt, Paris, 11-13 June 1923, sold 5.100 F.
Collection Michel de Bry
Vente Sarah Bernhardt et son époque, Maîtres Chayette & Cheval, Camard expert, 23 April 1997, lot 154
Collection Daniel Ladeuille.
Vente La Belle Epoque de Sarah Bernhardt, Théâtre de la Renaissance, Paris, Maître Binoche, lot 38

AMALRIC WALTER – DAUM NANCY – “ROUGIE DU SOIR” PANEL, CIRCA 1905

“ROUGIE DU SOIR” PANEL, CIRCA 1905
Pâte-de-verre glass
The wooden frame most probably by Louis Majorelle
37 x 44 cm.

Exhibition
L’Ecole de Nancy, 1889-1909, Art nouveau et industries d’art, Nancy, Galeries Poirel,
24 April-26 July 1999, ill. p. 294, n. 60 in the exhibition catalogue

Bibliography
Noël Daum, La pâte de verre, Editions Denoël, 1984, ill. p. 151
Victor Arwas, Art Nouveau: The French Aesthetic, Andreas Papadakis Publisher, London, 2002,
ill. p. 512

Provenance
Purchased directly from the Daum factory in 1994

FREDERIC BOUCHERON – FRANCIS PEUREUX – WINE PITCHER, CIRCA 1900

WINE PITCHER, CIRCA 1900
chased and repoussé silver featuring the head of a bearded Silenus over hide panelings
Vine leaves cover the body of the vessel as well as the end of the handle. Probably exhibited at the 1900 Exposition Universelle (see under bibliography).

Signed Francis Peureux and Boucheron Paris

Bibliography
Paul Vitry, L’Orfèvrerie à l’Exposition, Art et Décoration, December 1900, p. 170:
“M. Peureux a modelé aussi, soit pour des étains, soit pour de grands services d’argenterie exécutés
par M. Boucheron, des modèles ingénieux représentant des sujets de pêche ou de chasse”.

FREDERIC BOUCHERON – FRANCIS PEUREUX – “ALGUES ET COQUILLAGES”, 1901

“ALGUES ET COQUILLAGES”, 1901
Repoussé and chased silver-gilt, the decor with birds, shells and fishes amidst folliage
Signed Francis Peureux on the tray. Both are signed Boucheron Paris. With hallmarks of Frédéric Boucheron
The tray: 27 cm. long
The dish: 16 cm. diameter

Exhibition
Salon de la Société Nationale des Beaux-Arts, 1901

Bibliography
Dish and tray, repoussé silver-gilt algues et coquillages
“M. Francis Peureux a exposé seulement une écuelle et son plateau en vermeil repoussé, mais ce sont deux pièces de choix, le fragment d’un service qui figurerait avec distinction sur la table la mieux servie et la mieux entourée”. Revue des Arts décoratifs, 1901, p. 278
“M. F. Peureux est un des premiers qui, dans les Salons du Champ de Mars, aient tenté de renouveler la forme et le décor de l’orfèvrerie. Il nous montrait cette année un plat couvert en vermeil, reposant sur un plateau, et qu’il intitulait modestement du nom d’écuelle, mais qui trouverait aisément dans le service de la table un emploi honorable.
“La décoration, ainsi que le galbe même de la pièce, est conçue avec beaucoup de goût et de sobriété” (Art et Décoration, 1901, vol. II, p. 50.)
Art et Décoration, August 1901, p. 28 : Dish and tray, silver-gilt. Société Nationale des Beaux Arts, 1901
L’Art Décoratif aux Expositions des Beaux-Arts, 1901, pl. 120 : Dish and tray, repoussé silver-gilt

FREDERIC BOUCHERON – EDMOND HENRI BECKER – JAPANESE BOX, CIRCA 1900-1902

JAPANESE BOX, CIRCA 1900-1902
Representing a hollowed-out root piece. Silver mount
Design of a beetle in carved green stone on the lid. The legs in silver
With hallmarks of Frédéric Boucheron
8.5 x 19 cm.

Bibliography
“M. Becker, dont nous reproduisons ici un certain nombre d’œuvres en bois sculpté, est un de ceux qui, cette année du moins, au Salon, montrent le plus la préoccupation, dans les œuvres d’art qu’il conçoit, de l’usage auquel il les destine ; et on peut s’étonner à bon droit que ses efforts et son talent véritables ne lui aient valu aucune récompense.
Sans renoncer à faire d’un objet absolument utilitaire une œuvre d’art, il sait trouver admirablement le décor qui lui convient et marier ce décor avec la forme.
Ses coffres, ses boîtes en bois sculpté, en très bas relief, son plateau à pain décoré d’épis de blé, sont des œuvres tout à fait excellentes, dans lesquelles sans doute on ne trouve rien de fantastique au point de vue de l’imagination, mais qui nous montrent, renouvelé par un artiste de très grand talent, un thème décoratif déjà connu et qu’il a su faire sien par l’habilité avec laquelle il l’a exprimé”. (Emile Molinier Les objets d’art aux Salons, Art et Décoration, August 1901, pp. 30 & 31)

“L’art décoratif, c’est tout : depuis la maison jusqu’à l’éventail, la boîte à poudre qui vous pâlit le teint, Madame. Justement, en voici de charmantes en bois sculpté par Becker. A quel bibelot ne s’est-il pas attaqué, le délicieux artiste! Et c’est fin, délicat, souple comme un modèle en cire. Un sculpteur sur bois, jusqu’à présent, c’était un gaillard qui terrassait des faunes, emprisonnait des termes entre des armatures de meuble, tordait le cou à des perdrix et les accrochait, pantelantes, sur la porte d’un buffet. Avec M. Becker, un sculpteur sur bois, c’est quelque chose d’ingénu, de délicat, d’aérien ; grâce à lui un sylphe naît d’une pichenette, une rose s’entrouvre d’un souffle”. Charles Saunier, Opinions sur l’Art Décoratif du temps présent à propos des Salons de 1901, Paris, éditions de la Plume, 1902, pp. 49 & 50)

EDMOND HENRI BECKER – CARVED WOODEN BOX, 1904

CARVED WOODEN BOX, 1904
Representing a beetle with garnet cabochon eyes; the wings reveal a case that can hold seven rings
The wings are encrusted with mother-of-pearl
16 x 7.8 x 5 cm.

Henri Edmond Becker, who did not have his own store, exhibited regularly at the Salons in his own name alongside his important collaboration with la Maison Boucheron. After the death of Frédéric Boucheron in 1902, it was Adrien Hébrard’s turn to distribute these unique little objects (see the article by M.-P. Verneuil in Art et Décoration, July 1903). It is very possible that this ring holder was one of these orders

Exhibition
Société des Artistes Français, 1904

Bibliography
L’Art Décoratif aux Expositions des Beaux-Arts, 1904, Armand Guérinet éditeur, ill. pl. 244-245

“L’envoi de M. Becker (à la Société des Artistes Français de 1903) peut compter parmi les plus intéressants de ce Salon. L’artiste nous montre une fois de plus toutes les ressources de son joli talent, fait de grâce et de sobriété à la fois. Il a exécuté pour M. Hébrard toute une importante série de sébiles de bois divers, incrustés de matières diverses : argent, or, nacre, ivoire, etc. On ne peut nier dans ces pièces une inspiration japonaise évidente ; mais certains de ces bibelots sont absolument charmants, telle la sébile ornée de champignons, par exemple. D’autres, plus simples encore d’ornementation, valent par un point mis à la place exacte avec un tact très juste et un sentiment exquis. M. P.-Verneuil, Les Objets d’Art à la Société des Artistes Français, Art et Décoration, July 1903, pp. 232 & 233

” M. Edmond Becker se distingue toujours par la recherche de ses formes et de ses matières. Il nous montre aujourd’hui de minuscules boîtes en bois de choix, prunier d’Australie, frêne ciré, ornées de nacres et de métaux ; des accroche-clés bronze, l’un sur planchette de frêne clair, trois feuilles de graminées laissant recourber les hampes granulaires d’où s’épandra la semence, un autre, feuille d’angélique ou d’artichaut retroussant ses pointes, un troisième en applique d’une figure fabuleuse dont la bouche est garnie de défenses “. Yvanhoé Rambosson, Les objets d’Art au Salon (Société des Artistes Français), Art et Décoration, July 1904, p. 26

DESIRE JEAN-BAPTISTE CHRISTIAN – VALLERYSTHAL – COLOCYNTH VASE, CIRCA 1900

COLOCYNTH VASE, CIRCA 1900
Double layered glass engraved with Datura flower decorations
Signed

22 cm. high

Similar vase in shape and technique at the Kunstmuseum, Düsseldorf

Exhibition
Art Nouveau à Meisenthal / Désiré Christian et son atelier, exhibition organized by the Glass Museum in Meisenthal, 2007, ill. p. 75 in the exhibition catalogue

Bibliography
Similar vase similaire illustrated in Glass des Art Nouveau – Die Sammlung Gerda Koepff, 1998 Prestel-Verlag, p. 172, catalogue n. 75

JEAN DUNAND – “LIERRE” VASE, 1910

“LIERRE” VASE, 1910
Brass; entirely hammered and silvered
Marqued A MADAME HENRY HAMELLE, signed JEAN DUNAND and dated 1910
52 cm. high

Exhibition
Société Nationale des Beaux-Arts, 1913
Paquebot, France, 1914

Bibliography
Félix Marcilhac, Jean Dunand Vie et Oeuvre, les éditions de l’amateur, 1991, ill. p. 301, n. 946

 

BAPST et FALIZE, Silversmith – LUCIEN HIRTZ, Enameler – “BACCHUS”, 1885-1889

“BACCHUS”, 1885-1889
Plate, enamel on copper
Signed on the reserve in gold: Bapst et Falize Dixit and L. Hirtz.

18 cm. diameter

Lucien Hirtz started to work as a “artiste décorateur” for Bapst et Falize in 1885 then joined the firm of Boucheron in 1893 where he remained until 1925.
The Stieglitz Museum in St. Petersburg has two other plates by Hirtz for Bapst et Falize.
His works are in several museums including the musée d'Orsay, the musée du Petit Palais, the musée des Beaux-Arts de Limoges and major private collections.

VILLE VALLGREN – SCULPTURE, 1891

SCULPTURE, 1891
Bronze sculpture with nuanced brown patina
Signed Vallgren / Paris1891

22 cm. high

An identical model is to be found at the Danish Museum of Decorative Arts, Copenhagen

Bibliography
Art Nouveau 1890-1914, V & A Publications, ill. p. 66

VILLE VALLGREN – FUNERAL URN

FUNERAL URN
Bronze
Signed
28 cm. high

Exhibition
Société Nationale des Beaux-Arts, Paris, 1901

Bibliography
“Dans cette série des œuvres en métal, nous n'aurions garde d'oublier les petits bronzes de M. Vallgren. Quelques-uns aussi sont destinés à des adaptations de l'électricité ; d'autres sont des coupes, telles que cette coupe soutenue par des femmes ; d'autres de simples figurines presque toujours très spirituelles ; d'autres des vases tels qu'une urne funéraire accompagnée de deux figures d'anges dont les profils se marient étonnamment avec la forme générale de l'objet”. Emile Molinier, Les objets d'art aux Salons, Art et Décoration, July 1901, pp. 29
“…..Bien moins sûr me paraît l'art de Vallgren, qui fut autrefois plus naïf en ses statuettes de Bretonnes, qui se démène aujourd'hui, s'amenuise et se dessèche, et plie le corps humain à des contorsions improbables, mais qui rencontre aussi une bien jolie inspiration en cette urne funéraire, d'une forme fruste et significative, et dont les anses sont formées par deux anges aux longues ailes repliées, telles deux hirondelles en deuil, posées sur un étroit rebord”. Maurice Hamel : La petite sculpture aux Salons de 1901, Revue des Arts décoratifs, 1901, pp. 262 and 263
” Vallgren est resté lui-même, c'est le meilleur compliment à lui faire ; il faut noter dans ses envois une urne funéraire en bronze d'un beau style que l'artiste a exécutée pour lui-même, elle est destinée à contenir ses cendres “. Eugène Belville, L'Art Décoratif, 1905, vol. I, p. 246.

GEORGES JEAN – SMALL CUP, CIRCA 1900

SMALL CUP, CIRCA 1900
Copper with a polychrome enameled design of violets and leaves
Signed in enamel under the base
4.8 cm. height
8.9 cm. diameter

The Kunstgewerbe Museum de Berlin keeps in its collection an enameled cup decorated with autumn
leaves and berries, signed and located Les-Essarts-Le-Roy. See: Wolfgang Scheffler Werke um 1900,
Kunstgewerbe Museum Berlin, 1966, page 31

HECTOR GUIMARD (1867-1942) – PAIR OF CORNER VITRINES, CIRCA 1895-1899

PAIR OF CORNER VITRINES, CIRCA 1895-1899
Mahogany, light mahogany. The frame, the uprights and panels are delicately sculpted with vegetal stylized trims
The hingers and keys in gilt bronze with a vegetal design
200 x 46.5 x 42 cm.

A comparable vitrine at the Musée d’Orsay, Paris

Bibliography
La Revue d’Art, 1ère année, November 1899, illustrated on a photograph

Provenance
Hotel Guimard built in 1910
Acquired directly by the merchants Plantin and Blondelin in the 1960s
Pierre Hebey, Paris
Cabinet d’expertises Camard, 2001

PAUL GRANDHOMME – “L’ABREUVOIR”, 1893

“L'ABREUVOIR”, 1893
Enamel on copper
Signed and dated

Plaque: 11.6 x 9 cm.
The frame: 18.3 x 21 cm.

After a painting “peasant watering her cow” by Jean-François Millet which is at the Boston Museum of
Fine Arts (Accession number: 17.1509)